lundi 24 novembre 2014

De retour à l'écocentre

J'y ai travaillé pendant deux mois, il y a deux ans, pour compléter mon horaire. J'avais quitté non pas parce que je n'aimais pas ça mais bien parce qu'on avait besoin que je travaille plus d'heures à mon autre emploi.

J'y suis de retour depuis le mois de septembre, d'abord à temps partiel en dépannage, puis à temps plein. Je suis même régulièrement co-chef, c'est à dire que j'ai la responsabilité du site lorsque la coordonnatrice est absente. J'ai même appris à conduire la tractopelle!

Notre employeur n'est pas la Ville mais une entreprise d'économie sociale qui a obtenu le contrat de gestion du site, Nature-Action.

Connaissez-vous les écocentres?

C'est l'endroit qui permet de détourner les matières résiduelles des sites d'enfouissement. C'est un site où les usagers trient ce dont ils n'ont plus besoin dans les conteneurs appropriés, qui partiront par camion vers les endroits où la matière sera recyclés.

À l'écocentre où je travaille, nous acceptons :

  • Tous les bois (de construction, traité ou pas, les meubles, branches et troncs) 
  • La gypse et matériaux de construction inséparables
  • La céramique
  • Les plastiques
  • Les métaux
  • Le recyclage (pour les moments où le bac bleu déborde à la maison!)
  • La terre non-contaminée
  • Les résidus verts
  • Le bardeau d'asphalte
  • Le gravier, roches, béton, briques, asphalte ("matière granulaire")
  • Les encombrants (meubles rembourrés,  isolants, etc.)
  • Les électroniques
  • Les piles domestiques
  • Les pneus sans jante
  • Les vélos
Par contre, nous ne pouvons prendre les RDD (résidus domestiques dangereux) ni les appareils contenants des halocarbures.
 Il est important de vérifier avec son écocentre la liste des produits acceptés avant de se déplacer. Et de respecter les interdictions!*

Par contre, sachez que ce que vous apportez à l'écocentre n'aura pas de 2è vie en tant que telle. Si vos items sont encore utilisables, svp offrez-les plutôt à des friperies et centres communautaires ou sur les petites annonces pour les offrir à des familles dans le besoin ou des personnes qui les retaperont. J'ai personnellement souvent mis des items au bord du chemin avec une pancarte "à donner". Mes choses ont toujours trouvé preneur.

J'ai à mettre la pelle quasi quotidiennement dans des conteneurs qui souvent contiennent des objets neufs ou presque neufs. Ça :
  1. me brise le coeur car d'autres personnes auraient pu en profiter
  2. m'insulte, car c'est ni plus ni moins du gaspillage de ressources! (oui il y aura récupération, mais elle engagera d'autres ressources pour purifier la matière et la transformer)
* Comme employés nous avons à repêcher quasi-quotidiennement de la matière proscrite dans les conteneurs ou ailleurs sur le site... Comme nous ne sommes (heureusement!) par autorisés à descendre dans les conteneurs, nous devons tenter de les attraper avec des tiges longues (et lourdes) munies d'un crochet ou d'un câble, au risque de nous blesser... svp respectez les interdictions et demandez si vous n'êtres pas certains!)

p.s. auparavant la Ville tolérait que les employés des écocentre récupèrent certains trucs, mais aujourd'hui nous avons reçu l'interdiction de le faire... :'(

jeudi 31 juillet 2014

Je me cherche un emploi!

Étant donné que mon contrat est terminé à la RHA, que je ne serai pas de retour avant qu'un autre projet démarre et qu'en tant que mère de 3 enfants (18, 15 et 9 ans) ayant des compte à payer (hé oui!) j'aimerais avoir un emploi stable et bien payé, j'ai décidé d'explorer d'autres possibilités d'emploi.

Il paraît que lorsqu'on demande, on reçoit. Je sollicite donc votre aide pour m'aider à trouver un emploi en éducation relative à l'environnement dans la région de Montréal ou en Montérégie. J'habite maintenant Longueuil, je suis prête à me déplacer dans un rayon allant jusqu'à 50 km de cette ville.

J'ai suivi en 2010 le Programme court de 2è cycle en Éducation Relative à l'Environnement (ÉRE) auprès de la Chaire de recherche en ÉRE, suite à une réorientation.

Auparavant, j'ai toujours travaillé en animation et formation auprès des clientèles de tous les âges : les enfants, les ados, les adultes. Un coup d'oeil à mon cv le confirmera.

J'aime synthétiser la matière scientifique pour la transmettre aux participants de façon simple, dynamique et imagée. J'ai toujours eu des convictions profondes face à la protection de la planète et souhaite, depuis 2009, m'y consacrer à plein temps.

Alors chers lecteurs, à vos claviers ! Partagez le lien de cette page et encouragez vos connaissances à partager également. Sans doute que dans vos contacts il y a quelqu'un qui connaît quelqu'un qui, justement, cherche une formatrice d'expérience pour sensibiliser et éduquer à l'environnement!

Je leur ferai parvenir mon cv avec beaucoup de plaisir! Merci !

EDIT : je me suis finalement trouvé quelque chose! :)

mardi 22 avril 2014


En cette journée de la Terre, je viens de découvrir une superbe vidéo d'animation d'une durée d'une demie-heure qui fait le tour de ce qui cloche avec notre mode de vie sur Terre.

Je ne doute pas une seconde que je me ferai traiter (encore) d'alarmiste, mais n'est-ce pas le rôle des écolos que de sonner l'alarme quand ça s'en va vers une catastrophe ?

En tout cas je préfère de loin avoir l'air d'être alarmiste que de me mettre la tête dans le sable!


Voici donc "Sans lendemain":

jeudi 10 avril 2014

Petit guide d'autodéfense en temps de propagande pétrolière

Greenpeace a créé un petit guide très bien fait en réponse à ceux qui disent que le transport du pétrole canadien par pipeline sera profitable et sécuritaire.

À consulter, à partager !

D'ailleurs, pour ceux qui le peuvent, une manifestation est organisée demain à l'occasion du premier discours officiel au Québec du nouveau ministre des Ressources naturelles du Canada, Greg Rickford.