mardi 1 décembre 2015

Ressources Écolo-Ludiques

En juillet 2014, je me cherchais un emploi en Éducation Relative à l'Environnement. Après de longues recherches, beaucoup de CV envoyés, une seule entrevue (!), un passage à l'écocentre et beaucoup de réflexion, j'ai décidé de fonder ma propre entreprise.

J'y travaille depuis un petit moment déjà, comme mon sondage l'a témoigné, j'oeuvre actuellement à faire à la fois mon plan d'opportunités (plan d'affaires), mon site internet et développer mes produits. Ouf!

Aujourd'hui était une journée importante, j'ai enregistré ma compagnie au registre des entreprises.

Les "Ressources Écolo-Ludiques" sont nées. À suivre !

lundi 19 octobre 2015

Compostage domestique ou compostage municipal? Lequel est le plus "vert"?

Avec les projets d'usines de méthanisation (biomathanisation) des matières putrescibles qui planent dans l'air, je me questionnais sur "les restes" (digestat) de ce processus : est-ce que ce c'est aussi bon pour l'environnement que le compost?

D'abord, quelle est la différence entre le compostage et la biométhanisation ? 

La différence est que le 1er est un procédé aérobique ("qui n'a lieu qu'en présence d'oxygène") et le 2è en est un anaérobique (sans apport d'oxygène).

Si je fais référence aux formations que le compostage domestique que j'ai données pour la RHA, la matière "pourrit" (et ça pue!) au lieu de se "décomposer" (processus sans odeur désagréable).

Dans le cas de la biométhanisation, il en résulte du méthane (ha ben!?) qui peut être stocké et utilisé pour produire chaleur et électricité. Ça vaut mieux dans ce cas l'utiliser ainsi que de le rejeter tel quel dans l'air, d'autant plus que ça réduira la dépendance au pétrole.

Mais le digestat aura quand même besoin d'être composté avant d'être utilisé dans les champs et potagers.

Donc la solution la plus verte est de composter chez soi puisque:

  • le procédé aérobique ne produit presque pas de méthane;
  • déplacer la matière à l'aide de camions, c'est polluant

Par contre, pour la viande, la matière grasse, les produits laitiers (bref, ce qui ne va pas au composteur domestique), la collecte de la matière organique est quand même une bonne idée. :)

Un article intéressant ici

vendredi 16 octobre 2015

J'ai une quinzaine de réponses à mon sondage, déjà.
Certes, d'un certain point de vue, ce n'est pas beaucoup en rapport avec le nombre de courriels envoyés.
Toutefois, considérant le contexte politico-économique actuel et l'approche des élections, je suis très emballée des réponses reçues, car ça signifie qu'il y a quelque part quelqu'un qui a partagé mon statut sur Facebook, d'autres qui l'ont lu et quelques uns qui ont pris quelques minutes de leur temps pour répondre. Dans les écoles, il y en a qui ont pris la peine de transférer et/ou ouvrir mon courriel.
14/15 répondants ne savaient pas qu'il existe des fondations offrant des $ pour de réaliser des projets en environnement.
Les commentaires très positifs et même instructifs! La majorité des répondants a laissé son courriel pour en avoir des nouvelles. Bon signe!
Je suis reconnaissante. Je sens que je chemine dans le bon sens. Je me sens utile (ne serait-ce que pour les avoir informés qu'il existe des subventions!).
Hop, hop, hop! On continue! :)

samedi 10 octobre 2015


Bonjour!
Je fais une étude de marché actuellement pour vérifier l'intérêt des milieux pour des trousses pédagogiques en environnement.
Svp suivez le lien pour aller remplir le sondage (avant le 24 octobre 2015) et faites suivre ce message aux personnes de votre entourage qui sont en charge des activités.
Merci beaucoup!

Renée-Claude, alias Clo l'écolo ! 


lundi 24 novembre 2014

De retour à l'écocentre

J'y ai travaillé pendant deux mois, il y a deux ans, pour compléter mon horaire. J'avais quitté non pas parce que je n'aimais pas ça mais bien parce qu'on avait besoin que je travaille plus d'heures à mon autre emploi.

J'y suis de retour depuis le mois de septembre, d'abord à temps partiel en dépannage, puis à temps plein. Je suis même régulièrement co-chef, c'est à dire que j'ai la responsabilité du site lorsque la coordonnatrice est absente. J'ai même appris à conduire la tractopelle!

Notre employeur n'est pas la Ville mais une entreprise d'économie sociale qui a obtenu le contrat de gestion du site, Nature-Action.

Connaissez-vous les écocentres?

C'est l'endroit qui permet de détourner les matières résiduelles des sites d'enfouissement. C'est un site où les usagers trient ce dont ils n'ont plus besoin dans les conteneurs appropriés, qui partiront par camion vers les endroits où la matière sera recyclés.

À l'écocentre où je travaille, nous acceptons :

  • Tous les bois (de construction, traité ou pas, les meubles, branches et troncs) 
  • La gypse et matériaux de construction inséparables
  • La céramique
  • Les plastiques
  • Les métaux
  • Le recyclage (pour les moments où le bac bleu déborde à la maison!)
  • La terre non-contaminée
  • Les résidus verts
  • Le bardeau d'asphalte
  • Le gravier, roches, béton, briques, asphalte ("matière granulaire")
  • Les encombrants (meubles rembourrés,  isolants, etc.)
  • Les électroniques
  • Les piles domestiques
  • Les pneus sans jante
  • Les vélos
Par contre, nous ne pouvons prendre les RDD (résidus domestiques dangereux) ni les appareils contenants des halocarbures.
 Il est important de vérifier avec son écocentre la liste des produits acceptés avant de se déplacer. Et de respecter les interdictions!*

Par contre, sachez que ce que vous apportez à l'écocentre n'aura pas de 2è vie en tant que telle. Si vos items sont encore utilisables, svp offrez-les plutôt à des friperies et centres communautaires ou sur les petites annonces pour les offrir à des familles dans le besoin ou des personnes qui les retaperont. J'ai personnellement souvent mis des items au bord du chemin avec une pancarte "à donner". Mes choses ont toujours trouvé preneur.

J'ai à mettre la pelle quasi quotidiennement dans des conteneurs qui souvent contiennent des objets neufs ou presque neufs. Ça :
  1. me brise le coeur car d'autres personnes auraient pu en profiter
  2. m'insulte, car c'est ni plus ni moins du gaspillage de ressources! (oui il y aura récupération, mais elle engagera d'autres ressources pour purifier la matière et la transformer)
* Comme employés nous avons à repêcher quasi-quotidiennement de la matière proscrite dans les conteneurs ou ailleurs sur le site... Comme nous ne sommes (heureusement!) par autorisés à descendre dans les conteneurs, nous devons tenter de les attraper avec des tiges longues (et lourdes) munies d'un crochet ou d'un câble, au risque de nous blesser... svp respectez les interdictions et demandez si vous n'êtres pas certains!)

p.s. auparavant la Ville tolérait que les employés des écocentre récupèrent certains trucs, mais aujourd'hui nous avons reçu l'interdiction de le faire... :'(

jeudi 31 juillet 2014

Je me cherche un emploi!

Étant donné que mon contrat est terminé à la RHA, que je ne serai pas de retour avant qu'un autre projet démarre et qu'en tant que mère de 3 enfants (18, 15 et 9 ans) ayant des compte à payer (hé oui!) j'aimerais avoir un emploi stable et bien payé, j'ai décidé d'explorer d'autres possibilités d'emploi.

Il paraît que lorsqu'on demande, on reçoit. Je sollicite donc votre aide pour m'aider à trouver un emploi en éducation relative à l'environnement dans la région de Montréal ou en Montérégie. J'habite maintenant Longueuil, je suis prête à me déplacer dans un rayon allant jusqu'à 50 km de cette ville.

J'ai suivi en 2010 le Programme court de 2è cycle en Éducation Relative à l'Environnement (ÉRE) auprès de la Chaire de recherche en ÉRE, suite à une réorientation.

Auparavant, j'ai toujours travaillé en animation et formation auprès des clientèles de tous les âges : les enfants, les ados, les adultes. Un coup d'oeil à mon cv le confirmera.

J'aime synthétiser la matière scientifique pour la transmettre aux participants de façon simple, dynamique et imagée. J'ai toujours eu des convictions profondes face à la protection de la planète et souhaite, depuis 2009, m'y consacrer à plein temps.

Alors chers lecteurs, à vos claviers ! Partagez le lien de cette page et encouragez vos connaissances à partager également. Sans doute que dans vos contacts il y a quelqu'un qui connaît quelqu'un qui, justement, cherche une formatrice d'expérience pour sensibiliser et éduquer à l'environnement!

Je leur ferai parvenir mon cv avec beaucoup de plaisir! Merci !

EDIT : je me suis finalement trouvé quelque chose! :)

mardi 22 avril 2014


En cette journée de la Terre, je viens de découvrir une superbe vidéo d'animation d'une durée d'une demie-heure qui fait le tour de ce qui cloche avec notre mode de vie sur Terre.

Je ne doute pas une seconde que je me ferai traiter (encore) d'alarmiste, mais n'est-ce pas le rôle des écolos que de sonner l'alarme quand ça s'en va vers une catastrophe ?

En tout cas je préfère de loin avoir l'air d'être alarmiste que de me mettre la tête dans le sable!


Voici donc "Sans lendemain":

jeudi 10 avril 2014

Petit guide d'autodéfense en temps de propagande pétrolière

Greenpeace a créé un petit guide très bien fait en réponse à ceux qui disent que le transport du pétrole canadien par pipeline sera profitable et sécuritaire.

À consulter, à partager !

D'ailleurs, pour ceux qui le peuvent, une manifestation est organisée demain à l'occasion du premier discours officiel au Québec du nouveau ministre des Ressources naturelles du Canada, Greg Rickford.

lundi 25 juin 2012

Coucou !

Bonjour à tous !
Oui, longtemps sans donner de nouvelles...
Un simple mot pour vous dire que j'ai terminé mon contrat pour la RHA, mais que je serai de retour cet automne.
Je viendrai sans doute vous faire un petit coucou durant la chaude saison.
À bientôt !

lundi 4 juin 2012

Votre liberté d'expression menacée (copié du site d'Équiterre)


J'ai peu écrit ces derniers temps, mais je vous reviendrai. Je suis très préoccupée par la situation politique au Québec et au Canada, je vous partage donc cette campagne de mobilisation. À bientôt !

"Publié le 01 juin 2012 Alors que la loi 78 plonge le Québec dans la noirceur, que le gouvernement Harper bafoue la démocratie par son projet de loi C-38, il est temps pour les citoyens de prendre la parole.

 
Le 4 juin 2012, la campagne nationale «Silence, on parle» vous donne l'occasion de vous joindre à un mouvement national qui vise à s’opposer au projet de loi C-38 du gouvernement Harper.

 
L'objectif? Préserver deux valeurs fondamentales de notre société: l'environnement et la démocratie

 
Il y a plusieurs façons de participer à la campagne:
  • Participez à notre événement qui se tiendra devant la Maison du développement durable, 50, rue Sainte-Catherine Ouest, Montréal, de 11 h à 12 h 30
  • Plongez dans le noir votre site Web ou votre blogue
  • Portez des vêtements noirs
  • Organisez dans votre région un petit rassemblement pour ensuite en publier une photo ou une courte vidéo sur la page Facebook de Silence, on parle
  • Utilisez vos réseaux sociaux pour prendre la parole
  • Changez la photo de votre profil sur Facebook pour démontrer votre appui
  • Signez la pétition contre le projet de loi C-38

 N'hésitez pas à faire part de votre engagement à vos amis, à vos collègues et à votre famille pour rendre cette journée mémorable.

  
Visitez www.silenceonparle.ca pour plus d'informations sur cette campagne qui rassemble les groupes environnementaux les plus importants de partout à travers le pays, dont :