mardi 22 décembre 2009

Je l'ai fait !

J'ai offert deux cadeaux "sans emballage" d'Oxfam Québec !

Au professeur de ma fille, des livres pour qu'un enfant puisse aller à l'école.

À l'éducatrice de mon plus jeune, de l'eau potable pour une famille.

Des cadeau plus qu'utiles pour des gens qui en ont vraiment besoin. Ici, nous vivons dans l'abondance. Et souvent nous ne savons pas l'apprécier !

Un petit geste qui m'a pris aux "tripes".

Noël émotif en vue ? ;0)

vendredi 18 décembre 2009

Même si je fais plusieurs gestes en faveur de la protection de l'environnement, du développement durable, il me reste encore beaucoup de progrès à faire au niveau de l'achat éthique.

Nous sommes une famille à revenu moyennement faible, alors souvent, l'achat de produits équitable et/ou local est souvent hors de prix pour nous. Mais nous ne sommes pas fermés à l'idée, même que nous y adhérons de coeur, en attendant d'être en mesure d'accompagner les valeurs du geste qui va avec.

Ça fait déjà quelques années que j'achète du café équitable. Pas pour moi car je n'en bois pas, c'est pour mon Chéri. Dernièrement, il s'est acheté une marque qui n'est pas certifiée équitable à cause de son prix plus abordable, et je lui ai rappelé combien c'était important pour moi que pour ce produit, au moins, nous nous tournions vers des producteurs qui reçoivent un revenu décent.

Lorsque j'ai fait l'épicerie au début de cette semaine, je prévoyais acheter du chocolat. Je l'achète en grande palette que nous partageons. Ça fait moins d'emballage ! Le chocolat, j'en raffole et j'aime bien avoir en permanence dans le garde-manger. Cette fois, et j'ai pris la décision de poursuivre à l'avenir, j'ai choisi du chocolat certifié équitable.

Oui, il coûte plus cher, mais curieusement, nous en mangeons moins (moi, en tout cas !). Dans ma tête et mon coeur, il a plus de valeur. Pas vraiment parce que je l'ai payé plus cher, mais parce que lorsque j'en mange, j'ai l'impression de le faire à la santé de ceux qui ont participé à la culture du cacao puis fabriqué le chocolat.

"Acheter moins, achetez mieux", dit-on. Je m'y mets peu à peu. Chaque petit geste compte, n'est ce pas ? :0)

Par temps froid, donnez congé à votre poubelle !

Dans mon patelin, de l'automne au printemps, la collecte des ordures ménagères se fait maintenant (enfin devrais-je dire...) aux deux semaines.

Mais chez moi, même à cinq, on ne confie à peine qu'un sac de poubelle de cuisine par semaine à notre bac roulant.

Alors hors de question de mettre le bac au chemin pour si peu.

De toute manière, ça sent rien puisque ça gèle.

Ainsi, le camion a un arrêt de moins à faire, sauvant ainsi temps et pollution.

Faites comme moi, un petit truc tout simple !

jeudi 17 décembre 2009

Il ne reste que quelques heures ! Sauvons l'honneur du Canada !

Bonjour,

Je viens de signer une grande pétition demandant à Harper d'arrêter de bloquer les négociations sur le climat. Il reste encore quelques heures. S.v.p. signez et faites circuler !

Voici le message d'origine :

------------


"Chers amis,

Trop c'est trop. Alors que le monde tente désespérément de conclure un accord contre la catastrophe climatique dans les 36 heures de négociations restantes à Copenhague, le Canada reçoit des "Prix Fossiles" en l'honneur de ses positions qui sabotent ce sommet crucial ! Des fuites viennent d'indiquer qu'au moment où tous les pays s'efforcent d'augmenter leurs objectifs de réduction des émissions, le gouvernement s'apprête à revenir sur ses engagements existants.

Au sommet de Bali en 2007, un appel national massif a forcé Harper à cesser de bloquer les négociations. Mais les entreprises pétrolières pour lesquelles le Premier Ministre Harper travaille savent bien que Copenhague sera un tournant, dans un sens ou dans l'autre, pour le climat. Cela ne sera donc pas facile de gagner cette fois-ci, mais nous devons le faire pour nous et notre planète.

A nous de faire s'élever un grand mouvement de pression citoyenne sur Harper et d'obtenir la plus grande pétition jamais signée au Canada. Cliquez ci-dessous pour signer et faites suivre ce message à tous. Il nous reste 36 heures:

http://www.avaaz.org/fr/harper_enough_is_enough/98.php?CLICK_TF_TRACK

Les noms des signataires de la pétition sont actuellement lus à haute voix dans le hall du centre de conférences par un groupe de jeunes venus du monde entier, et un autre groupe de jeunes fait en ce moment la même chose dans les propres bureaux de Harper! La délégation canadienne a perdu toute crédibilité et s'est tournée en ridicule à Copenhague, mais nous pouvons montrer au monde que le peuple canadien tient à ses valeurs et défend les intérêts de la planète.

Harper remet en cause les valeurs et les traditions dont nous sommes les plus fiers. Mais il s'agit plus qu'un honneur à défendre. Des études montrent que le changement climatique cause déjà 300 000 morts par an en raison des sécheresses et inondations. Nous ne pouvons plus accepter que Harper nous rende responsable de ces désastres, et qu'il menace l'avenir de l'économie canadienne en rejetant la compétitivité des énergies vertes au profit des énergies les plus sales au monde, comme les sables bitumineux.

Nous devons donner à la Conférence de Copenhague le plus large mandat jamais accordé pour arrêter la plus grande menace à laquelle l'humanité est confrontée. L'Histoire va se dessiner dans les prochaines 36 heures et notre pays fait aujourd'hui partie du problème, pas de la solution. Comment nos enfants se souviendront-ils de ce moment? A nous de pouvoir leur dire que nous avons fait tout ce qu'il était possible de faire: Avec espoir,

Ricken, Laryn, Anne-Marie, Iain and et l'équipe d'Avaaz Canada

Plus d'informations:

Romandie/AFP -- Le Canada, un des derniers pays dans la protection du climat:

Le Devoir -- Les Yes Men montent un canular pour dénoncer les positions canadiennes

Rue Frontenac -- Le Canada accusé de bloquer les négociations:

Le Devoir -- Divulgation du plan secret canadien

Site des Prix fossiles "

mardi 15 décembre 2009

Des petites nouvelles de mes démarches

Je poursuis les recherches d'emploi dans mon nouveau domaine. J'ai une entrevue vendredi de cette semaine, mais j'ai quand même envoyé 3 autres c.v. depuis l'appel de la personne responsable.

J'attends fébrilement des nouvelles de l'université pour le programme d'ÉRE (éducation relative à l'environnement), mais je réalisais que ma moyenne du bacc. est un peu faible. (j'ai laissé tomber au moins un cours après la date d'abandon alors ça diminue ma  cote... Jétais jeune et inconsciente !). Souhaitons que mon expérience de chargée de cours fera un peu de poids dans la balance pour le comité d'admission !

En même temps, je suis confiante que la Vie va me mener à bon port. Ça peut sembler un peu ésotérique dit comme ça, mais puisque je crois que rien n'arrive pour rien, je fais confiance à ma bonne étoile, comme on dit ! Il y a d'autres programmes lié à l'environnement très intéressants, n'est-ce pas ?

lundi 30 novembre 2009

Voilà, c'est fait !

Après quelques mois de procrastination, et des jours de réflexion, j'ai envoyé ma demande pour m'incrire à ce programme.

Un moment, je n'étais plus sûre... J'ai envoyé plusieurs c.v. depuis septembre sans me trouver d'emploi, même si les postes en question ne demandaient pas d'études poussées. Si bien que je me suis demandé si mon bacc. faisait peur aux employeurs... Comme si le fait d'avoir un bacc. m'empêchait d'avoir aussi un intérêt pour le travail plus manuel. Ce n'est tellement pas le cas !

Mais après un peu de repos et une bonne dose d'air frais, tout est plus clair. Je veux sensibiliser les gens à la protection de la planète, je veux agir, et je sais que je suis très à l'aise dans le rôle de l'éveilleur (un des résultats du test GROP).

Rien ne dit que je serai acceptée, puisque j'ai envoyé ma demande le jour-limite et qu'il me manquait des documents (mes relevés de notes des deux dernières formations suivies (aucune idée de ce que j'en ai fait !) et mes preuves d'emploi). Je leur ai bien sûr précisé que je leur ferais parvenir bientôt et j'ai même mis des documents en complément en attendant qu'ils reçoivent les "bons". Mais au moins, j'ai fait mon bout. La balle est maintenant dans leur camp !

Si ça ne fonctionne pas du côté de l'université, j'ai toujours en tête l'attestation collégiale en Gestion et prévention environnementales qui me semble aussi très intéressante et me permettrait d'aller chercher un savoir plus "technique". Pour le moment, seuls les gens qui sont acceptés par Emploi-Québec peuvent s'incrire (ce qui n'est pas mon cas, puisqu'ils n'encouragent pas la réorientation), mais il y avait cet automne un projet d'un groupe ouvert à tous en mai prochain. Je verrai !

Cette semaine, je poursuivrai la chasse aux documents, mais sans stress, cette fois !

lundi 16 novembre 2009

J'ai gagné un prix !



C'est toujours touchant d'obtenir une marque de reconnaissance, n'est-ce pas ? Surtout pour bloguer, puisqu'on le fait bénévolement, généreusement.

J'ai reçu d'Isabelle du blogue "Deux pieds sur Terre" le prix "One lovely blog award" pour la raison suivante : "C’est un blogue assez récent et derrière se cache une femme très dynamique. Quand j’ai pas le temps de farfouiner sur internet pour dénicher des pages à saveur environnementale, c’est vers elle que je me dirige." Quel beau compliment pour ce blogue aussi jeune ! Merci Isabelle ! Ce qui me fascine, c'est que mon dynamisme transparaisse, même à l'écrit. Je pourrais te retourner le flambeau, entre autre pour ta section "consommation responsable", qui est très bien assortie à mon blogue ! ;0)

Comme le veut ce petit jeu, à mon tour de décerner le prix à cinq blogues récemment découverts. Mais je fais ma rebelle et vais plus loin !

Ce blogue-ci étant à saveur "écolo", je vais vers des liens du même type (l'ordre n'a pas d'importance).

Ceux récemment découverts :
  1. Bien évidemment, le blogue de Cécile Gladel. J'imagine que j'en aurais pour des jours à lire tout ce qu'elle a écrit depuis le début... Une mine d'informations !
  2. Net écolo, un blogue français que je trouve intéressant pour les projets qui sont mis sur pied là-bas, et pour l'aspect technologique qui m'attire habituellement un peu moins. Encore là, une mine d'infos !
  3. Maman écolo, bébé bio, écrit par une montréalaise, Marianne, qui vient de me permettre de découvrir "Un truc par jour", auquel elle participe, et un blogue de geste écologiques illustrés. Très intéressant, merci Marianne !
  4. Écolo Ju : brièvement rencontrée lors du lancement des capsules de Mère Indigne à Radio-Canada au printemps dernier, elle m'a semblé bien sympathique ! De plus, elle me fait réaliser que Marianne (voir point # 3) était aussi présente à cette rencontre. Hé bien !
Il y a aussi des blogues que je suis depuis longtemps :
  1. Marie est une blogueuse qui participait au même forum que moi et qui est devenue une amie suite à la rencontre de mamans blogueuses qui a permis de briser la glace. Elle a voyagé beaucoup, a vu la beauté du monde mais aussi la pauvreté. Par son travail, elle milite pour la planète et pour l'égalité des chances partout dans le monde. J'ai beaucoup d'admiration pour elle ! C'est une personne douce, calme, chaleureuse. Bref, très attachante ! 
  2. Lucie, est devenue également mon amie. Je l'ai connue aux mêmes "endroits" que Marie (du point précédent). Outre un conjoint et un fiston qui portent les mêmes prénoms que les miens, nous avons aussi plusieurs points en commun ! Son blogue est surtout culinaire, mais dans la section "Des fois je ne parle pas de bouffe", elle a aussi quelques billets en faveur de la protection de la planète. :0)
  3. Et bien évidemment ma petite soeur Anne-Lise fait aussi partie des blogueuses qui se soucient de la planète !  
Je triche un peu, je ne sollicite pas toutes ces personnes pour poursuivre le jeu : il y en a que je connais trop peu !

Normalement, voici comment on ferait :

Aux gagnantes, voici comment continuer cette belle initiative :

Instructions :


  1. Mettre le nom et le lien du blog de la personne qui vous a donné le prix sur votre blog.
  2. Passez la récompense à 5 blogs intéressants que vous avez découverts récemment.
  3. Rappelez-vous de contacter les personnes afin de leurs laisser savoir qu'ils ont été choisies pour ce prix!
 Bonnes découvertes ! :0)


jeudi 12 novembre 2009

Donner une deuxième vie aux objets dont on n'a plus besoin

Ce site permet de donner des objets dont on n'a plus besoin.

Une autre bonne façon de préserver la planète ! :0)

TCK TCK TCK - 60 blogueurs québécois pour la justice climatique

Trouvé chez Cécile Gladel : des blogueurs s'impliquent pour la cause environnementale. Un petit geste à la fois !

mercredi 11 novembre 2009

Un petit geste de plus !

Ça faisait déjà un bon moment que j'y pensais, je suis finalement passée à l'action. Depuis hier soir, ma porte d'entrée arbore le petit logo suivant, qui signifie "Pas de circulaires" :


mardi 10 novembre 2009

13è journées québécoises de la solidarité internationale

Je suis un peu en retard, c'est impardonnable, mais je suis une petite nouvelle dans le domaine alors je n'étais pas au courant... mes excuses au monde entier !

On vous invite à porter un petit morceau de tissu vert épinglé sur vous en signe de solidarité envers ceux qui subissent les changements climatiques. Un gest symbolique qui montre que vous êtes prêts à passer à l'action !


dimanche 8 novembre 2009

Une réflexion très intéressante chez "Une famille de la Terre"

Mon amie Marie, par son travail, est directement dans l'action concernant, entre autres, la pauvreté dans le monde et la lutte aux changements climatiques.

Et elle est heureuse au travail ! Parce qu'elle peut agir, justement. Quelle satisfaction !

Elle livre une superbe réflexion à propos de son entourage qui ne partage absolument pas son enthousiasme. Quelle dure réalité...

Comment faire comprendre aux gens que leurs petits gestes, le moindre petit changement, est un pas dans la bonne direction ? Certaines personnes préfèrent stagner, préférant ne pas changer leurs habitudes...

Ouf... lisez ça et dites-nous ce que vous en pensez !

samedi 31 octobre 2009

Des sacs fabriqués à partir de bannières publicitaires

Ces bannières ne sont pas recyclables. Mais peuvent être récupérées ! C'est ce qu'a compris l'atelier Entre-peaux.

J'ai entendu parler d'eux grâce (encore !) à l'émission La vie en vert.

Et vous savez quoi ? On en a mainternant à la Boutique. Géééénial ! :0)

vendredi 30 octobre 2009

Un Halloween écolo

Comment peut-on faire pour vivre un Halloween qui respecte un peu plus  l'environnement ?

Voici les suggestions de l'équipe de l'émission "La vie en vert" :
  • Achetez-en moins mais de meilleure qualité; de bons chocolats, équitable et/ou fabriqués au Québec, des bonbons au sirop d’érable ou au miel. 
  •  Pour les costumes, fabriquez-les vous-mêmes, modifiez ceux de l’an dernier ou faites des échanges avec d’autres parents. 
  • Évitez les énormes décorations gonflables qui consomment de l’électricité. 
  • Ne jetez pas la citrouille, la chair se cuisine et la citrouille se composte, tout comme les feuilles mortes et la paille. 
  • Et surtout, n’accompagnez pas vos tout-petits en voiture !
Cette année, mes deux plus vieux enfants se sont fait un costume constitué d'anciens costumes et de matériel recyclé.

Mon fils aîné s'est tout de noir vêtu : un manteau en faux cuir et une "robe" à capuchon du genre "grande faucheuse", tous deux trouvés dans des sacs de linge donnés par d'autres familles, et une cape achetée à la friperie. Complété d'un maquillage lugubre, c'était parfait pour l'école secondaire !

Ma fille a reporté une robe de princesse et une de mes anciennes perruques pour personnifier une poupée mécanique. Son papa, un bricoleur hors pair, a récupéré des matériaux destinés aux rebuts et utilisé les outils sur ses moments de pause au travail, pour lui fabriquer une boîte à clé pour "remontrer" la poupée (qui tient dans son dos grâce à des courroies récupérées (aussi) d'un ancien sac à dos et qui fait un vrai son de "cric-cric" !). Un peu de maquillage, quelques picots, un peu de comédie, et voilà une scène amusante à regarderet à laquelle participer en remontant la clé lorsque l'énergie semble manquer !

Quant au petit dernier, il a bien failli s'habiller en bébé, pour porter l'une de ses anciennes couches lavables (je lui en ai conservé quelques unes pour jouer !). Finalement, il a opté pour un autre costume de sa banque personnelle. C'est qu'il adoooore se costumer et maman garde l'oeil ouvert dans les friperies, toute l'année ! Il nous arrive même de prêter ses nombreux costumes aux amis de son groupe à la garderie !

N'oubliez pas de rincer les emballages plastiques des bonbons et de les mettre au recyclage !

Bon Halloween !

Les choses se placent peu à peu !

Bonne nouvelle : à partir du 7 novembre, je serai l'employée du samedi chez Pure et simple de Ste-Julie.

J'ai trouvé d'autres offres d'emploi dans le domaine de l'environnement, j'ai envoyé mon curriculum vitae et je fais confiance que je trouverai "ma" place éventuellement. Il y a tant de beaux projets mis sur pied à droite et à gauche !

jeudi 22 octobre 2009

Encore un peu de boulot !

Non, je n'ai pas eu de réponse positive de chez Nature-Action... enfin pas encore !

Du côté du programme Éconologis, il n'y a pas, pour le moment, une demande suffisante qui justifierait l'engagement d'autres personnes (dont moi). Ils verront un peu plus tard, en novembre.

J'ai relancé aussi une autre personne d'un autre programme pour la même entreprise, on verra ce qui se passera de ce côté. L'avantage de celui-là, c'est que ça représente moins d'heures, ce qui serait plus "vivable" pour une reprise progressive du travail. Après tout, ça fait quand même 10 mois que je suis arrêtée !

C'est évident toutefois qu'un horaire à temps plein permettrait de nous "solidifier" financièrement plus rapidement. Mais bon. On verra ce que la vie me réserve !

Je continue de regarder les offres d'emploi dans le domaine. J'avoue qu'elles n'abondent pas, sauf pour les techniciens en génie civil !!!

En attendant, cette semaine j'ai distribué des petites publicités "accroche-porte" pour la boutique et j'y travaille samedi !

dimanche 18 octobre 2009

Si la mer montait de 14 m ?

Il y aurait bien des villes dans mes alentours submergés... ouf, c'est épeurant !!! Constatez par vous-même ici...

"Expédition Eau secours"

Deux éducateurs et 6 élèves du Collège St-Maurice de St-Hyacinthe, où j'ai commencé mon secondaire et où j'ai fait mon stage de pastorale, on mis sur pied un projet audacieux : parcourir la rivière Yamaska, "l'affluent le plus pollué du fleuve St-Laurent" "de sa source à son embouchure", voilà le défi qu'ils se sont lancé!

Bruno a été mon accmpagnateur pour mon stage (1993), Jézabelle est une de mes anciennes "Jeannettes" dans le mouvement scout (1989 et/ou 90. Désolée, ça fait longtemps !). Je suis très touchée de les voir réaliser ce projet, pour "devenir ses yeux, ses oreilles et lui redonner [à la rivière] droit de parole..."

Bravo pour cette magnifique idée ! Bon parcours ! J'ai hâte de lire de vos nouvelles !

Cliquez sur le titre du billet pour être dirigés vers leur site !

Vivre sans plastique !

Vivre sans plastique, c'est possible ? Oui ! Bien des générations l'ont fait avant nous, n'est-ce pas ? ;0)

Le plastique est un dérivé du pétrole. Ce dernier est une ressource non renouvelable, et de plus, ses dérivés sont très polluants.

Je vous suggère donc une petite visite sur le site "Vivre sans plastique". Leur boutique offre des alternatives intéressantes au plastique : acier inox, bois, verre, céramique...

Malheureusement pour mes amis français, les articles fragiles ne sont disponible qu'au Canada. On comprendra pourquoi, mais c'est triste quand même, quand on sait que là-bas, les bouteilles de 18 litres ne sont pas disponibles pour les particuliers, les obligeant à se fournir en petites bouteilles s'ils décident de ne pas consommer l'eau du robinet (merci Flo pour l'info !)...

Peut-être qu'il y a une boutique similaire chez vous ? Sinon, à développer ! ;0)

dimanche 11 octobre 2009

L'eau embouteillée...

J'ai longtemps préféré boire de l'eau de source. Quand nous étions en appartement, nous avions beau avoir "l'eau de la ville", elle n'était pas très bonne au goût et quand j'en buvais beaucoup, elle me donnait mal au ventre.

Quand nous sommes arrivés dans notre petite ville, nous avons continué, par habitude, à acheter des bidons de 18 litres que l'on installait sur notre refroidisseur.

Puis, un jour, j'ai réalisé que je faisais peut-être là une erreur.

En puisant l'eau des sources souterraines, nous gaspillons une richesse qui nous sera utile (essentielle !) en cas de contamination de nos cours d'eau, là où est actuellement puisée l'eau de la ville.

Et puis, franchement, l'eau de la ville, une fois refroidie, est très bonne au goût !

Alors notre bidon de 18 litres n'accueille dorénavant que l'eau du robinet.

Remarquez que l'on peut aussi mettre un pichet d'eau au frigo !

Ça c'est sans compter toutes les bouteilles de plastique (petites ou grandes) que l'on n'utilise pas et qu'on n'a pas à recycler !

Car avant de quitter pour une sortie ou le boulot, nous nous remplissons une gourde. Et si on a les matins pressés et un peu de place au frigo, pourquoi ne pas préparer plusieurs gourdes à l'avance ?

Ma soeur Anne-Lise avait apporté des arguments en ce sens dans ce billet .

Et un autre petit geste pour la planère !

vendredi 9 octobre 2009

Des designers qui réutilisent ! "ÇA" c'est écolo !

Vous êtes ici !

Je sais que vous le savez. Mais connaissez-vous le site qui porte ce nom ? Vivant, coloré, j'adore leur présentation !

Mais surtout, dans la liste des designers, vous trouvez tous ceux qui fabriquent des trucs à partir de matériaux récupérés, par région du Québec. Génial, non ?

Amusez-vous bien !

Un peu de travail !

Je fais maintenant des remplacements occasionnels chez Pure et simple de Ste-Julie.

J'ai remplacé Karine mercredi dernier, et je la remplacerai encore samedi. Venez faire un petit tour ! (mais pas tous en même temps, svp ! Hi hi ! ;0) )

Je crois vraiment beaucoup en son projet (pour avoir travaillé très fort avec ma soeur Anne-Lise pour en ouvrir une, projet qui est tombé à l'eau, mais dont nous conservons tout de même des souvenirs très positifs !), une boutique de produits écolos :

Savons corporels liquides et autres produits d'entretien biodégradables en vrac (Bio-nature, Total, Nature clean, et même la lessive d'Omaïki), produits Lou-Ange, Souris verte, Pissenlit et coccinelle, Green Beaver, mais aussi des poudres : percarbonate de calcium (blanchit), borax (désinfecte), bicarbonate de sodium pour l'entretien (plus concentré que celui qu'on trouve à l'épicerie. très pratique pour nettoyer et dégraisser), cristaux de soude (entre dans la fabrication de plusieurs savons), sels de bain...

Huiles essentielles Divine essence, maquillage Noblessence, protections féminines et compresses d'allaitement Mère-Hélène, et Diva-Cup, soins pour la peau et le visage Dermécologie (je me suis acheté un pain nettoyant pour le visage et une lotion formulée pour les peau normales à grasses. Dispendieux mais tellement agréables d'utilisation ! Sans compter l'efficacité ! Je suis toute douce et j'ai le teint clair !

Couches lavables (Mère-Hélène) et Omaïki, couches jetables moins dommageables pour l'environnement que les grandes marques (7th generation), porte-bébé, bavoirs...

Sacs divers, petits jouets, petites pantoufles de cuir, la plupart fabriqués ici, au Québec, sinon dans des conditions équitables, et la majorité dans du matériel recyclé.

Composteur, "pic" pour brasser le compost, poubelle sans odeur Mr.Eco, sacs biodégradables, produits calfeutrants à faible émission de c.o.v. ...

Et j'en passe, elle a tellement de produits, de BONS produits !

mardi 6 octobre 2009

Toujours à la maison !

Finalement, je n'aurai pas de travail avant la fin du mois, et ne serai engagée que si la demande est assez forte pour justifier d'engager d'autres éco-conseillers.

Je vous suggère donc, si vous voulez me donner un coup de pouce, de parler à vos contacts du programme Éconologis (particulièrement ceux de la région montérégienne, la mienne ! On en parle aussi ici), qui vient en aide gratuitement aux locataires ET propriétaires à revenus modestes pour améliorer l'efficacité énergétique de leur lieu de résidence.

Merci ! :0)

dimanche 4 octobre 2009

lundi 21 septembre 2009

Une première entrevue !

Aujourd'hui, je passais en entrevue pour un poste dans le domaine de l'environnement, pour lequel on ne demandait pas de diplôme spécifique.

Ce serait une belle occasion de prendre de l'expérience avant mes études et de me faire connaître d'une entreprise pour laquelle j'ai beaucoup d'estime depuis que je l'ai découverte, il y a à peine quelques semaines.
 
Je suis satisfaite de ma rencontre, j'ai joué l'une de mes meilleures cartes : la transparence. Je suis comme ça, alors ce n'est pas trop difficile !

Réponse mercredi. La routine familiale va-t-elle changer bientôt ? Suspense...

dimanche 20 septembre 2009

Chaque petit geste compte !

Certaines personnes peuvent se sentir découragées devant tous les changement à faire au quotidien pour protéger la planète. Et devant l'ampleur de la tâche, avoir le goût d'abandonner. Laisser "ça" aux "vrais" écolos...


Chacun de nous peut se sentir bien petit devant toutes ces années de pollution industrielle, qui d'ailleurs se poursuit toujours.

Mais si on reste à ne rien faire, nous contribuons volontairement à la destruction de la planète. Ce n'est guère mieux !

C'est vrai que c'est difficile de changer ses habitudes. Mais c'est faisable !

Puisque chaque petit geste compte, il est important que chaque citoyen contribue à réduire la pollution, un petit geste à la fois, s'il le faut.

Changer toutes ses habitudes d'un coup est décourageant et déstabilisant. Changeons en donc une ou quelques unes à la fois. Mais agissons !

Vous avez lu la liste de nos petits gestes dans la colonne de droite ? Je ne l'ai pas écrite pour m'en vanter, ou pire, décourager. Je l'ai fait pour démontrer que ce sont tous des petits gestes simples qui au bout de la ligne, font la différence. Pour que vous, chers lecteurs, ayez le goût d'en faire un peu plus. Pour que vous vous disiez : " Ha ! Tiens ! Je n'avais pas pensé à ça !".

Même si la liste de nos petits gestes semble longue, il nous reste encore à la maison plusieurs habitudes à changer. Nous aussi, on y va progressivement !

Lorsque nous vivions en appartement, nous n'avions pas de composteur. Nous en avons construit un sur notre terrain dans nos premières années de propriétaires. Rien de bien compliqué : quelques montants (studs) récupéré de nos rénovations et un grillage sur trois côtés. Aujourd'hui, il fourmille de vers de terre. Bon signe, non ?

Nous avons encore des efforts à fournir pour acheter davantage local. Nous y allons à la mesure de notre budget.

Côté transport aussi, nous pourrions nous améliorer encore. Même si nous avons deux voitures sous-compactes (et trois enfants), je rêve d'une mini voiture du style smart for two pour les déplacements en solo !

À chacun de trouver les gestes verts qui lui convienne et à chacun de souhaiter en faire toujours plus, à sa façon.

Si vous avez envie de venir me parler de votre nouveau petit geste ici, je vous y encourage ! Ça pourrait me donner de nouvelles idées pour la maison aussi ! :0)

vendredi 18 septembre 2009

Recevoir ou ne pas recevoir le bottin téléphonique ?

J'ai découvert le blogue de Cécile Gladel, une journaliste écolo. Je sens que je vais souvent parler d'elle ici, puisque son blogue semble très complet !!!


Le premier lien qui a attiré mon attention en est un pour ne plus recevoir le bottin des pages jaunes. À l'ère d'internet, qui s'en sert encore quotidiennement ? Quel gaspillage de papier...


Enfin, on a le choix. Faites le vôtre par ici !


Et...un petit geste de plus, un !

lundi 14 septembre 2009

Des sites pour ceux qui sont intéressés à étudier ou travailler dans le domaine de l'environnement !

Quand on pense s'orienter vers le domaine de l'environnement, les ressources qui nous permettront de nous diriger vers le bon programme de formation, puis de se trouver un emploi, plutôt que d'affronter la jungle de la recherche d'emploi en général nous seront fort utiles, n'est-ce pas ?


J'en ai trouvé deux. Magnifique, non ?


Au niveau du Québec, il existe le site EnviroCompétences. J'ai d'ailleurs trouvé sur ce site des offres d'emploi qui me permettraient de travailler dans mon domaine dès maintenant, grâce à la section "Offres d'emploi", dans l'onglet à gauche. Notez qu'il y a des offres à la fois dans "Liste des offres" ET "Placement en ligne".


Je viens de découvrir un autre site, qui couvre, lui, tout le Canada (trouvé en passant par le site du Centre canadien pour l'éducation en environnement). Le site ECO Canada me semble au premier coup d'oeil encore plus complet.

vendredi 4 septembre 2009

L'ÉcoMarché de solidarité régionale : une belle initiative !


Pas toujours facile, quand on fait l'épicerie, de savoir d'où viennent les produits qui se trouvent sur les tablettes pour "acheter local". Souvent même, les grandes chaînes n'achètent même pas des producteurs locaux !

Quand on connaît les producteur de notre région, on peut toujours se rendre directement sur place, mais ils n'ont pas nécessairement une boutique pour nous accueillir, sans compter que ça nous ferait beaucoup d'endroits à visiter, n'est-ce pas ?

L'organisme Nature-action a mis sur pied l'ÉcoMarché de solidarité régionale. Actuellement les points de livraison des denrées sont à Beloeil, Chambly et Ste-Julie, mais j'imagine que d'autres Échomarchés verront le jour éventuellement.

Le fonctionnement est simple. On fait sa commande sur internet, puis on passe la prendre au point de livraison le jour de la distribution. Simple comme tout. Bon comme tout !

jeudi 3 septembre 2009


Une petite pensée :

"Seule la matière grise est inépuisable" 

J'adore !

Parce que c'est pur et simple !



Je vous parlerai aussi des commerçants qui mettent la main à la pâte en offrant des produits plus écologiques.

"Ma" boutique (celle que je fréquente, pas celle que j'ai ouverte ! ;0) )  est située dans le Vieux-Village à Ste-Julie. Elle est ouverte depuis moins d'un an, mais elle offre, malgré un petit local, une grande variété de produits de soin et d'entretien (et même de rénos !), ainsi que divers accessoires (entre autres, des couches pour bébé et des semences bio pour le jardin !). Plusieurs produits sont en vrac, alors apportez vos contenants !

On peut en apprendre plus en visitant la page facebook de la boutique, visitant son site web, en téléphonant (450-986-0635) ou en se rendant sur place au 1791 principale, à Ste-Julie.

Acheter local, naturel et biodégradable, voilà trois bonnes façons de protéger la planète !


Agissez, vous aussi ! ;0)

dimanche 30 août 2009

Mobilisation pour contrer les changements climatiques


Pour faire suite à mon billet précédent, je me permet de reprendre les mots de Marie : "un geste tout simple qu'on peut poser et qui pourrait avoir un impact décisif pour l'avenir : signer la pétition d'Oxfam-Québec sur les changements climatiques". 


 Elle est ici.


Parlez-en à vos contacts !

samedi 29 août 2009

Un "flash mob" pour l'organisme Oxfam-Québec

 
Oxfam-Québec, un organisme qui  "travaille à trouver des solutions durables à la pauvreté et l'injustice dans le monde". a organisé dernièrement des "flash mobs".  


Selon wikipédia, un flash mob est un "terme anglais traduit généralement par foule éclair ou mobilisation éclair, est le rassemblement d'un groupe de personnes dans un lieu public pour y effectuer des actions convenues d'avance avant de se disperser rapidement. (...) Le terme foule éclair s'applique généralement seulement aux rassemblements organisés via des médias sociaux (...) plus qu'à ceux organisés par des sociétés de relations publiques".

Je connais un peu l'organisme de nom, j'ai même une copinaute qui travaille pour eux (coucou Marie !). Mais après avoir visionné la vidéo résumant l'un de leurs flash mobs sur facebook, j'ai eu envie de m'intéresser davantage à l'organisme.

C'est sérieux. Plein de gens ailleurs (et ici ! N'entends-t-on pas plein de gens se plaindre des changements climatiques ?) dans le monde subissent les effets de la surconsommation des pays riches...


Cessons un peu de ne penser qu'à nous et voyons comment l'on peut, au quotidien, ralentir les effets néfastes des dernières décennies, voire siècles, de consommation.

 Bon... j'ai l'air un peu moraliste comme ça, mais c'est que je ne comprends pas qu'il y ait encore des gens, par exemple, qui ne font pas de recyclage. À la quantité de circulaires que l'on reçoit dans une semaine, les emballages que l'on défait avant de pouvoir utiliser l'article que l'on vient d'acheter, aux efforts que font les municipalités pour rendre cette tâche facile, je ne peux pas comprendre pourquoi certains "inconscients" envoient tout au dépotoir. Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres !
Il y a tant de sensibilisation à faire...


* L'image provient du site d'Oxfam-Québec

vendredi 28 août 2009

Bonjour ! Je me présente...

D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été préoccupée par l'environnement. Non seulement j'ai été impliquée dans le mouvement scout enfant puis adulte (l'une de leurs valeurs étant le respect de l'environnement), je proviens en outre d'une famille assez soucieuse de préserver notre planète. Nous avons été sensibilisés surtout à la réutilisation, au recyclage, par souci économique.


Pourtant, j'approche la quarantaine et ce n'est que maintenant que je me décide à m'orienter vers le domaine environnemental.


Des petits problèmes de santé m'ont obligé à prendre du recul par rapport à mon travail dans le domaine de la petite enfance et me questionner sur mon avenir professionnel.


Alors ça y est : après repos, soins, réflexion, rencontres en orientation, me voilà. Le test GROP m'a révélé - ou plutôt rappelé - que j'avais de la graine d'éveilleur, alors mon nouveau défi professionnel sera de sensibiliser les gens face à leur comportements écologiques.


Parce qu'il faut agir. Maintenant !

jeudi 27 août 2009

La grande aventure commence !


Hé voilà, c'est fait. J'ai un blogue écologique.Évidemment il est encore en construction, mais soyez patients, je devrais poster régulièrement !

Je laisse passer la rentrée, et... vous reviens bientôt !