dimanche 2 janvier 2011

La réflexion écolo du jour (inspirée de "Conseils écolos - calendrier éphéméride 2011")

Le calendrier éphéméride n'est pas ma création mais un cadeau que ma maman m'a offert hier. C'est fait par cette compagnie, elle l'a trouvé dans un magasin du dollar et a tout de suite pensé à moi ! (Je ne sais pas pourquoi ? ;0) )

Ça m'a donné le goût de m'en inspirer pour vous pondre un petit billet quotidien (je ne peux pas faire ça, ça ressemblerait trop à "un truc par jour" et je crains de ne pas y arriver... donc :) de temps à autres ! Sans vous transmettre littéralement le conseil du jour qui serait en quelque sorte du plagiat, j'aimerais plutôt vous partager ma réflexion sur le conseil du jour.

Et ça commence drôlement bien, par un sujet qui me tient tellement à cœur depuis le tout début de ma formation en éducation relative à l'environnement ! Alors je plonge !

Le conseil de ce 2 janvier suggère de faire de l'exercice à l'extérieur, dans le but de "renouer avec les bienfaits de la nature".

Provenant du milieu de la petite enfance, donc bien au fait de la "théorie de l'attachement", j'ai fait dans mes travaux universitaires une analogie entre l'attachement que peut développer l'enfant avec la personne qui en prend soin et l'attachement que nous pouvons développer avec la nature.

En effet, j'ai compris que ma sensibilité à la nature et l'environnement puisait sa source dans le fait que j'ai été beaucoup en contact avec "le plein-air". J'ai grandi dans un petit village de campagne, avec pour voisin arrière un champ non cultivé traversé d'un petit ruisseau (ce devait être un fossé mais c'est un peu moins poétique vu comme tel, n'est-ce pas ?) où nous chassions grenouilles et "ménés" et où nous allions skier en hiver. J'ai été élevé dans une famille qui "jouait" beaucoup dehors, fait partie des scouts quelques années et animé les jeunes de différents styles de camp durant mes premiers étés de jeune adulte.

Je suis donc convaincue qu'à l'image du jeune enfant qui s'attache à l'adulte l'adulte qui prend soin de lui, j'ai développé un lien d'attachement fort avec la nature.

C'est pourquoi dans mes interventions écologiques je suis animée par le désir d'amener les gens dehors, à la rencontre de leur environnement !

Alors... allez donc jouer dehors ! :D

3 commentaires:

  1. ha bien c'est ce que j'ai fait ce matin, un bonne marche rapide avec chien sur mon rang de campagne, ça fait du bien de respirer l'air frais!bonne année!

    RépondreSupprimer
  2. Oui, allons tous jouer dehors.
    C'est beau en plus, les joues rouges et les yeux brillants.

    RépondreSupprimer
  3. Ou, oui allons jouer dehors. L'air frais et vivifiant de janvier ça fait du bien.
    On invente toute sortes de jeux avec les enfants. Le jeux de grimper sur des montagnes de neige, le jeux des empreintes, le jeu des explorateurs du grand nord. Et quand on rentre on prend un bon chocolat chaud.

    RépondreSupprimer